Vendredi 5 juin, qui donc est Dieu ?

Évangile de Jésus Christ selon Saint Marc (12, 35-37)

En ce temps-là,
quand Jésus enseignait dans le Temple,
il déclarait :
« Comment les scribes peuvent-ils dire
que le Messie est le fils de David ?
David lui-même a dit, inspiré par l’Esprit Saint :
Le Seigneur a dit à mon Seigneur :
“Siège à ma droite
jusqu’à ce que j’aie placé tes ennemis
sous tes pieds !”
David lui-même le nomme Seigneur.
D’où vient alors qu’il est son fils ? »
Et la foule nombreuse l’écoutait avec plaisir.

Commentaire du Père Damien

Chers frères et sœurs,
Aujourd’hui, le Christ nous alerte.
Nous ne possédons pas le Seigneur.
Ce n’est pas le fils de David comme disent les scribes.
Le Messie est Dieu, fils de Dieu, et partie de la Sainte Trinité.
Dit autrement, nous ne le maîtrisons pas, c’est lui qui nous maîtrise.
C’est tellement plus simple d’avoir un Dieu qui nous ressemble, qui correspond à notre idéal et qui répond mieux à nos attentes urgentes.
Mais Jésus serait alors un service qu’on pourrait utiliser à la demande.
Sauf qu’avec le Christ, tout est hors de contrôle.
C’est bien ça le problème, pour notre société si organisée.
Le Seigneur ne rentre pas dans les cases.
Nous pouvons parler souvent des imprévus du bon Dieu et de sa Providence.
Le Messie se donne à voir dans des situations paradoxales, dans des personnes étonnantes, dans des moments où on ne s’y attend pas.
Rien n’est planifié.
Il est libre face à nous.
C’est sans contrainte qu’il nous fait le don de sa vie sur la Croix.
C’est sans contrainte qu’il nous pardonne.
C’est sans contrainte qu’il nous propose son projet d’amour éternel.
En retour, nous sommes libres de le voir ou non dans notre quotidien, de l’entendre ou pas, d’accepter ou non notre mission.
Avec le Christ, tout est une affaire de liberté.
Parce que l’Amour ne peut pas être enfermé.
À demain.

A lire aussi :

Partage de la Parole entre nous

Partage de nos agendas

Partage des infos officielles

Partage de la vie du monde