Témoignage de l’aumônerie pour la rencontre avec les évêques du 10/05/16

Témoignage de l’aumônerie pour la rencontre avec les évêques du 10/05/16

Dans la suite du synode provincial :

« Trois petites notes de souvenir »

 

Contexte :

Dans le cadre de nos activités, nous rendons visite aux résidents de la maison de retraite des Oyats pratiquement tous les ans pour un temps d’animation. En janvier 2013, nous avons rencontré les résidents avec leurs photos personnelles pour ainsi parler de leur vie.

Voici en images notre rencontre avec les résidents.

 Diaporama :

(Cliquez sur la flèche pour démarrer le diaporama)

 

 

La rencontre avec les résidents :

Tout d’abord, nous pouvons dire que si pour certains, la rencontre avec les résidents de la maison de retraite des Oyats s’est faite sans appréhension, pour d’autres cela a été plus difficile car nous avons franchi les portes  d’un lieu que nous n’avons pas l’habitude de côtoyer. La fragilité de la vie qui s’en va.

Nous étions attendu par des résidents qui avaient apporté des photos personnelles. Nous nous sommes répartis pour écouter et recueillir leurs témoignages. Au bout de quelques temps, nous nous sommes « apprivoisés » mutuellement, et les souvenirs de leur vie revenaient. Nous les avons vu heureux, nous avons partagé un moment joyeux et naturel.

Nous avons ensuite, à l’aumônerie, pris le temps de relire tous ensemble les témoignages recueillis.

Nous étions touchés par des anecdotes parfois rigolotes comme les souvenirs d’école, parfois tristes quand il s’agissait des récits concernant la seconde guerre mondiale, émouvantes quand on a évoqué des personnes qui ont marqué leur vie : Mr Denvers (Maire de Gravelines), un conjoint, les enfants, les pèlerinages à Lourdes. Certains nous ont parlé en patois. L’un de nous  a interviewé la personne qui a mis au monde un de ses oncles.

 

La réalisation de la pièce :

Tous ces témoignages, nous avons décidé de les mettre en scène. Au départ, nous avions de doutes. Rares étaient ceux qui à l’aumônerie avaient déjà fait du théâtre. Mais au final nous nous sommes dépassés pour « redonner » aux résidents leurs souvenirs, mis en scène : « Trois petites notes de souvenirs ».

Pour nous cela a été comme un hommage à leur vie, nous avions envie de leur témoigner notre respect.

Nous avons pris goût à jouer la pièce et nous avons donné au final 5 représentations.

A chaque fois nos craintes initiales se sont dissipées avec les réactions enthousiastes du public qui le temps de la pièce se replongeait dans leur jeunesse, dans la vie d’ici.

 

Ce que nous retenons :

Nous avons été marqué par la dureté de la vie c’est à dire les départs en mer, les campagnes de pêche, la guerre et la mort ont été beaucoup abordés alors qu’entre nous, nous n’en parlons pas souvent.

Pour nous, la seconde guerre mondiale c’est à travers des reportages ou des documentaires que nous découvrons cette réalité mais avec les témoignages des résidents nous avons pris conscience que cela a été un drame qui a touché beaucoup de familles. En les écoutant nous avions des frissons.

Leurs choix de vie ont été différents des nôtres. Il y avait moins de dispersions tout simplement parce qu’il n’y avait pas de téléphones portables, d’écrans, de jeux ou toutes sortes de sollicitations… On vivait d’avantage en famille, avec moins de choses et d’argent mais les joies simples et le bonheur étaient au rendez-vous.

Nous retenons aussi qu’avant d’être nos ainés, ils ont été des enfants et des adolescents tout comme nous avec les mêmes préoccupations : l’école, les bêtises, les amis, la famille, la vie, la musique.

Nous avons aimé les réactions du public surtout lorsque nous avons repris les chansons qui ont balayées plusieurs décennies (Ave Maria, Louis Mariano, Claude François, Jacques Dutronc, Elvis Presley, Piaf… Dalida) ou bien lorsque nous les avons fait danser les résidents.

Cette expérience a soudé notre groupe, elle nous a fait grandir, nous sommes fiers de notre engagement et de la joie que cela a procuré. Cela a été un vrai échange, un enrichissement.

Nous avons ouvert le spectacle à nos familles, amis, paroissiens, aux élus et les plus jeunes de l’aumônerie.

Pour nous c’est un beau souvenir et une expérience incroyable que nous n’avions pas imaginée.

Récit réalisé à partir des témoignages de Romane, Louis, Quentin, Anaïs et Aloïs.

A Lire aussi :

rencontre avec les évêques du 10/05/16

3 petites notes de souvenir au dimanche en famille