Les Colibris ciblent le Coronavirus

À Strasbourg, la chorale de la cathédrale, Les colibris, ciblent le coronavirus (Bas-Rhin)

Devant la crise du virus, ils ne pouvaient pas rester chez eux les bras croisés. Ils ont donc décidé d’écrire, à quelques-uns, un texte où ils ciblent – avec leurs mots – le mal de ce printemps :

Coronavirus, tu as déjà fait trop de morts, trop de morts.
Coronavirus, tu n’auras pas le dernier mot, dernier mot.
Tous les confinés, tous ceux qui sont obligés d’être au boulot, bravo !
Docteurs et chercheurs, soignants et réanimateurs auront bientôt ta peau !

Puis, avec une mise en musique de leur chef, Michel Wackenheim, ils ont demandé à Jean-François Untrau de leur faire un arrangement, à Gaël Sieffert et à quelques Colibris d’enregistrer la chanson et à Julien Goesel d’en faire un clip avec le concours de Colibris équipés en conséquence. C’est leur contribution à une lutte dont, ils en sont convaincus, les Français sortiront vainqueurs.

A lire aussi :

Autres textes

Qu’est-ce qui ne sera plus comme avant ?

Ma petite planète chérie

Sauvegarder la Création