Covid-19, les hackers aussi s’adaptent

Les cybercriminels sont très inventifs lorsqu’il s’agit d’exploiter les nouvelles (fêtes de fin d’année, événements sportifs mondiaux…), pour convaincre les utilisateurs finaux d’ouvrir une pièce jointe ou de cliquer sur un lien malveillant. ; L’activité malveillante est extrêmement soutenue autour du coronavirus : mille faux noms de domaine contenant les expressions « coronavirus », « covid-19″, ou des variantes ont été enregistrés pour piéger les personnes à la recherche d’informations sur le virus. Avec le confinement, nous sommes de plus en plus dépendant du numérique et cela nous incite à faire des imprudences que nous ne faisons pas d’habitude.

Différents types de menaces :

  • Campagnes massives de spam nous incitant à ouvrir une pièce jointe ou à cliquer sur un lien soit pour récupérer des informations personnelles, transmettre un virus ou crypter les données de votre ordinateur ce qui le rend inutilisable si vous ne payez pas une rançon.
  • Campagnes frauduleuses qui demandent à la victime de payer pour quelque chose. Un thème typique de ces campagnes est la pénurie de masques, ou de vaccins et de médicaments.
  • Les appels téléphoniques : certaines personnes malintentionnées vous disent travailler pour Microsoft ou Google et vous informe d’un problème de connexion sur votre ordinateur. Ils vous demandent les informations nécessaires pour se connecter sur votre ordinateur et installer un « correctif ». En réalité toutes vos données seront cryptées et vous devrez payer une rançon pour pouvoir à nouveau l’utiliser.
  • Des sites vous proposent les formulaires nécessaires pour se déplacer, leur but est aussi d’installer des programmes sur votre ordinateur.
  • Plusieurs sites Web à thème Coronavirus, peuvent être bien classés dans les résultats des moteurs de recherche. Ces sites prétendent souvent avoir des nouvelles de dernière minute sur  le COVID-19. Bien que bon nombre de ces sites soient assez inoffensifs, ils transmettent parfois des renseignements inexacts que certains « chercheurs » attribuent volontiers à des médecins voire des acteurs parrainés par l’État, les médias en ont fait l’écho ces dernier jours. Même involontairement ces informations peuvent avoir pour conséquence de gestes inappropriés, une baisse de vigilance. En véhiculant des informations « médicales » non vérifiées, vous pouvez mettre en danger ceux à qui vous les transmettez.  Ne compliquons pas le travail du personnel soignant.

Que pouvez-vous faire ?

  • N’ouvrez pas les pièces jointes et ne cliquez pas sur les liens si vous ne connaissez pas l’expéditeur du mail.
  • Passez la souris sur le nom de l’expéditeur vous verrez apparaître le véritable e-mail de l’expéditeur, vérifiez le, il peut lui ressembler mais ne pas être exact.
  • Ne communiquez jamais d’informations personnelles demandées par un mail.
  • Ne véhiculez pas les informations trouvées sur le net.
  • Si vous recherchez des informations concernant le coronavirus, consultez le site officiel. Sur ce site vous trouverez des réponses à vos questions, des conseils pour éviter la propagation du covid-19, les attestations nécessaires pour circuler, des points de situations journaliers.

A lire aussi :

Liens vers des médias catholiques

Lettre ouverte au coronavirus

Avant le confinement, le joli geste des restaurateurs et des fleuristes