Vivre en Chrétien(s), qu’est-ce que ça veut dire ?

Une formation ouverte à tous

photos 16 juin 2017 Sifas 2
La Mission Ouvrière du Littoral dunkerquois a ressenti le besoin de relancer une formation. Cette initiative rejoint plusieurs priorités :

  • Celle du synode provincial Lille-Arras-Cambrai : la mission d’« aller vers », avec trois types de personnes ciblées : les familles, les jeunes et les gens en fragilité.
  • Celle du pape François qui souhaite une Église pauvre pour les pauvres. Et pourquoi pas une Église pauvre avec les pauvres…
  • C’est aussi une priorité de l’ACO « Les personnes, les travailleurs en situations de précarité, de fragilité, sont au coeur du projet missionnaire de l’ACO ».

Ça a été la démarche principale de Diaconia à Lourdes en 2013 : ne pas parler des pauvres, mais leur donner la parole.
Des initiatives dunkerquoises de la Mission Ouvrière nous ont fait percevoir un besoin de se connaître pour se comprendre :
« Fraternité Plurielle » et « Troquons, mon frère », deux fêtes de la fraternité ont été aussi de bonnes expériences : l’occasion de faire bouger et faire se rencontrer des personnes !
« Venez Comme Vous Êtes », des rencontres qui permettent aux personnes d’échanger sur des sujets divers au cours de soirées conviviales.
« L’Église se construit quand elle va à la rencontre. Ce n’est pas d’abord « savoir qui on est » et on va y aller ; c’est en y allant qu’on se découvre chrétien, qu’on découvre la foi chrétienne, qu’on se « reçoit » chrétien » (Père Gérard De Riemaecker).

Des expériences précédentes nous ont guidées :

À Roubaix, le Sifas Quartiers Populaires de 2008 à 2010 avait pris le temps de sensibiliser un maximum de partenaires pour faire de cette démarche un enjeu de l’Église.
Avec la pastorale des Migrants, deux Sifas ont eu lieu sur la région lilloise : une en fin d’année 90 et un Sifas des migrations dans les années 2000.
Toutes ces expériences-là ont été des réussites car elles ont été bâties avec les personnes en les impliquant dans le choix des sujets abordés : les gens deviennent acteur de leur propre formation.

Un travail en collaboration

Nous avons donc commencé à travailler, l’équipe de « Mission Ouvrière » et le « Service de formation des Chrétiens » sur les caractéristiques de notre littoral.
Puis nous avons fait le tour des personnes que cette formation pourrait intéresser en impliquant aussi les personnes en responsabilité d’Église que sont les laïcs, les prêtres et les diacres. Et nous sommes allés personnellement à la rencontre des personnes ciblées pour proposer cette formation qu’on a nommée « Vivre en Chrétien(s), qu’est-ce que ça veut dire ? ».

Une formation qui n’est pas « clé en main »

Notre première rencontre a eu lieu vendredi 16 juin à la Maison d’Église Saint-Jean-Baptiste de Dunkerque et a réuni une quinzaine de personnes.
D’autres n’ont pas pu venir cette fois-ci mais nous rejoindront au démarrage en septembre.
Après un accueil qui nous a permis de nous situer géographiquement en se présentant, trois groupes se sont constitués pour répondre à deux questions :

  • « Quelles sont mes interrogations par rapport à la vie chrétienne » ?
  • « Qu’est-ce que je veux voir aborder comme sujets de réflexion » ?

Voici les dix premières questions et sujets dans l’ordre d’importance des « votes » :

  • Quelle relation avec les autres religions ?
  • Comment être missionnaire ?
  • Comment parler de sa foi à notre entourage (famille, amis, rencontres…) ?
  • Connaître les différentes religions et rencontrer les personnes
  • Comment impliquer sa famille dans l’Église ?
  • Manière de vivre en chrétiens. Le devenir de l’Église maintenant
  • Apprendre à connaître l’Évangile. Évangile toujours d’actualité
  • Peur de la mort
  • Le pardon. Jusqu’où Dieu nous aime ?
  • Approfondir l’écriture sainte (étudier la Bible).

À nous, maintenant de bâtir ensemble !
Pour que cette formation soit un maximum au service des personnes, un accueil sera possible en cours d’année.
Nous constituerons des petites équipes de six personnes aidées par un accompagnateur qui se réuniront indépendamment.

A lire aussi :

Date des prochaines rencontres

La Mission Ouvrière qu’est ce que c’est ?