Le KT, c’est la rentrée ! Témoignage d’une maman catéchiste

messe-des-catechistes-juin-2014A la messe des catéchistes le dimanche 15 juin, vous avez reçu le message du Pape aux catéchistes, qu’avez-vous ressenti ?

Recevoir un message du Pape, ce n’est pas rien. On se sent plus concernée, prise en considération, investie d’une réelle mission qui est importante mais qui prend encore plus d’importance par ce message.

Comment avez-vous décidé d’être maman catéchiste ?

C’est important pour moi de transmettre une éducation religieuse à mes enfants et d’en faire profiter d’autres. Tous les parents ne peuvent peut être pas donner un peu de leur temps mais c’est important pour les enfants que les parents s’intéressent à la démarche, à ce qu’ils font. Important de leur demander ce qu’ils ont fait au KT, de quoi ils ont parlé, qu’ils viennent à une réunion pour se rendre compte.

Est-ce difficile de faire le caté ?

C’est ma 1ère année de caté. Cela ne nécessite pas trop de préparation, ni d’avoir fait des études de théologie puisque qu’on a des réunions de préparation. Le plus compliqué, c’est d’arriver à passer ce message aux enfants, répondre à leurs questions qui sont toujours très pertinentes auxquelles on n’a pas toujours les réponses, à les motiver, les intéresser, que chacun prenne la parole. Ils ont besoin de concret. Mais le caté a évolué, la nouvelle formule est bien adaptée pour les enfants. Elle permet de faire le lien entre les écritures, ce qui se passe dans la société actuelle et d’essayer de les intéresser par des moyens divers et variés. On a parlé de Coluche et des restos du cœur en parlant de la charité. Ils ont besoin de faire le lien avec qu’ils entendent aujourd’hui. On a écouté une musique rock mais avec des paroles en lien avec la foi. Cela les a plus accrochés.

C’est aussi enrichissant parce que cela amène à approfondir sa foi, à réfléchir à ce que l’on va leur dire, pourquoi et comment. J’ai semé, c’est une toute petite pierre à un grand édifice, il y a les catéchistes, mais aussi les parents, les grands parents, les parrains, les marraines. La foi grandit toute la vie.

Crédits photo et propos recueillis par Martine Denoyelle