Émeline chemine vers le baptême

Émeline se prépare à recevoir le sacrement du baptême. Une préparation perturbée par le confinement mais qui ne s’est pas interrompue. Elle témoigne de son cheminement :

Mon mari était atteint d’épilepsie sévère, on nous a appris  que cette
maladie était dégénérative et qu’il allait mourir à petit feu.
L’opération était prévue pour le 8 mai 2019, à cette date j’étais
enceinte de 8 mois. L’opération était très risquée (la mort) et les
chances de réussite étaient moindres, car ils devaient enlever une
partie du cerveau. Mon mari est un chrétien très croyant et pratiquant.
Pourtant il ne m’a jamais imposé sa religion. Il a toujours eu la foi et
malgré toutes ces nouvelles, il a toujours eu la foi. Cette force qu’il
a avec cette religion est si forte que cela m’a donné envie d’être
chrétienne à mon tour. Car pour qu’une religion donne autant de force,
c’est que l’amour pour Dieu est inébranlable. J’ai baptisé mon fils et
je voudrais me faire baptiser à mon tour. L’amour que cette religion
dégage est important.

Cette préparation au baptême est très enrichissante, c’est avec
émerveillement que je découvre cette religion.

Le confinement m’a permis de me tourner vers Dieu, d’apprendre des
prières. Il m’a permis aussi de me rapprocher de mon fils et de le voir
évoluer si vite.

A lire aussi  :

Témoignage de Léna et Marion

Le catéchuménat des adultes

Je l’aime ce monde