A l’aube des élections, le conseil de doyenné porte son regard sur les personnes en fragilité

Le conseil du doyenné Littoral Dunkerquois Ouest a pour mission de susciter des projets pastoraux dans 4 paroisses dont les principales communes sont Gravelines, Bourbourg, Loon-Plage et Grande-Synthe.  Il est composé d’une quinzaine de personnes représentatives de la diversité sociale, géographique et ecclésiale du doyenné.

La Parole préside à nos rencontres comme à chaque fois !

Le synode Lille Arras Cambrais nous demande d’aller vers les jeunes, les familles, les personnes pauvres et fragilisées et de connaître ces personnes vers qui nous sommes envoyés. A l’aube des élections présidentielles, nous portons notre regard plus particulièrement sur les personnes en fragilité en lien avec :

  • le texte des évêques de France qui s’intitule « Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique » et plus particulièrement les paragraphes : pour un projet de société, et solidarité.
  • le compte rendu d’une rencontre avec une élue d’une commune de la région dont la priorité est d’être à l’écoute des concitoyens, réfléchir à un vrai service aux habitants.

Le 9 février, nous avons partagé ces textes en petits groupes.

Remontée : Quels repères, pour qui ?

Pour les représentants politiques, nos familles, notre entourage.

  1. L’être humain doit être mis au centre de la société,
    Prise en compte du plus faible,
    Une solidarité, un accompagnement qui ne réduit pas à l’assistanat
    Comment arriver à toucher les invisibles ?
  2. L’homme doit être au centre du projet,
    Un véritable projet de société qui prend en compte la diversité de la société,
    L’économie doit être au service de l’homme,
    développer les compétences de tous,
    faire prendre conscience aux plus démunis qu’ils font partie de la société,
    rendre visible les initiatives locales qui aident à construire le projet de société.
  3. Le bien commun : souci de l’autre, quel qu’il soit en particulier les plus faibles,  les exclus
    la sauvegarde de la planète, développement durable : impactent directement la Vie
    Repenser le système scolaire , revaloriser le travail manuel pour permettre à chacun de trouver sa place dans la société, qu’il y ait moins d’exclus
    le partage du travail : permettre à tout homme de vivre dignement, passer plus de temps en famille
    Accès aux soins : tenir compte du corps, c’est tenir compte de la dignité de l’homme, nous sommes dans une religion de l’incarnation.

Avec quoi je repars ? 

  • Droit pour tous à vivre dignement.
  • Chacun est unique et a, à apporter quelque chose à l’autre
  • Qu’est ce que j’ai envie de changer pour aller dans le sens que l’on vient de dire ?
  • Susciter des engagements dans la société
  • Partage du travail : certains meurent parce qu’ils n’en ont pas, d’autres parce qu’ils en ont trop
  • Nous sommes responsables de nos choix pour l’avenir de la société
  • La fraternité se découvre dans le vivre ensemble
  • Faire attention à ceux qui ont l’impression d’avoir décroché, de ne plus avoir d’avenir, aux exclus, les  « hors systèmes »
  • La place que l’on trouve donne du sens à notre existence.
Martine Denoyelle, Martine Mawart, animatrices du conseil de doyenné
Gérard De Riemaecker, prêtre, doyen du Littoral Dunkerquois Ouest
 
A lire aussi : 
Election(s)… ou sélection(s)
La lettre des évêques de France : CP_releflexions_elections_17062016

un extrait du livret : Texte_Retrouver-le-sens-du-politique

Pour nous rejoindre