Témoignage : les équipes de funérailles

035 - Copie

Mon engagement

 

Accompagner les familles en deuil engage la communauté chrétienne locale. Sa mission est de témoigner de l’espérance en la résurrection qui anime les chrétiens.  La 1ère rencontre de la famille avec l’Église lui permet de franchir une étape de son deuil. Les équipes de funérailles les rencontrent  là où elles en sont de leur foi, sans juger, en étant simplement témoins de la tendresse de Dieu et chercheurs de sa présence en tout homme. Elles Permettent à des familles confrontées au  deuil d’exprimer leur souffrance, leur chagrin voire leur révolte. L’écoute et la vérité de la rencontre peuvent permettre de pacifier ce qui demeure douloureux, de retrouver avec la famille tout ce qu’il y a de signifiant dans la vie du défunt. Marie-Noëlle, une paroissienne de Bourbourg, fait partie d’une  équipe de funérailles.

 

Marie Noëlle, comment as-tu décidé de faire partie de cette équipe ?

 

C’est un appel du Seigneur. Un matin je me suis levée et j’avais envie de le faire. J’ai pris contact avec une personne engagée dans une équipe, nous avons échangé, puis cette personne m’a proposé de l’accompagner pour rendre visite à une famille. Puis j’ai rencontré le père Bernard. Lors des premières rencontres avec les familles, je n’ai rien dit, j’ai écouté. Puis je me suis rendue compte que je pouvais le faire.

 

N’est ce pas difficile de rencontrer des familles en deuil ?

 

Beaucoup de personnes pensent que c’est difficile de rentrer dans la peine de la famille endeuillée. Mais quand on a envie de rencontrer les personnes, cela se fait tout seul. Je fais déjà partie du service évangélique des malades, je fais partie aussi du train blanc qui emmène les malades à Lourdes. Je m’ouvre aux personnes et elles s’ouvrent à moi. Elles ont besoin d’être écoutées et réconfortées. Elles ont besoin de parler de la personne décédée, d’évoquer leurs souvenirs qui d’ailleurs, ne sont pas toujours tristes, de dire qui elle était, ce qu’elle a vécu, comment elle a vécu son approche de la mort. C’est quelque chose de fort de perdre quelqu’un et nous sommes touchés de ces partages avec les familles. Tout cela va nous aider à bâtir la célébration avec eux, de choisir les textes, les chants… Pour cela nous avons des documents.  Puis, nous les accompagnerons lors de la célébration.

Envie d’en savoir plus ?  Contactez votre curé.

A lire aussi :

ça s’est passé dans la paroisse Sainte Marie des Brouck

Pour nous rejoindre

Les feuilles paroissiales