Les premières communions à Bourbourg

Le jeudi de l’Ascension, 21 jeunes de la paroisse communiaient pour la première fois. Une étape importante de leur vie qui les fait grandir.

Pour préparer, ce grand moment, ils s’étaient réunis le 20 avril pour un temps fort dont le fil conducteur était le fruit du travail des hommes. Ils avaient préparé un pain et avaient été amenés à réfléchir à son processus de fabrication Le grain de blé qui est semé, qui grandit. Les épis qui sont récoltés, transformés en farine, puis le la pâte qu’ils ont pétrie et … ce n’est pas toujours facile ! Pas facile mais quand on a fini, que l’on voit ce qu’on a obtenu, on est content ! Puis ils ont décoré une nappe pour l’autel en collant des fleurs, des ribambelles d’enfants colorées. Un beau moment de joie et de partage entre copains. D’ailleurs, en ancien français, le mot copain vient du mot « compain » qui voulait dire : partager le même pain. Enfin, un parallèle a été fait avec le Pain, Corps du Christ qui se donne à nous dans l’eucharistie.

Puis le jour de l’Ascension du Seigneur, ils ont communié pour la première fois. C’était une belle célébration. Les jeunes étaient recueillis, chantants. Un beau moment de prière, avec une communauté élargie, différente des autres dimanches. Car pour cette étape importante de leur vie, leurs familles les entouraient et étaient invitées à prendre une part active dans l’animation de la messe en lisant la Parole de Dieu. Des familles qui désormais, peut-être, fréquenteront plus régulièrement nos assemblées dominicales. D’ailleurs le Père Bernard a rappelé aux adultes leur mission de baptisé et aussi qu’ils avaient l’engagement d’entourer ces jeunes et de les faire grandir dans leur foi.

1ères-communions-2016-Bourbourg-21ères-communions-2016-Bourbourg-11ères-communions-2016-Bourbourg-3

Les jeunes étaient recueillis, chantants. Un beau moment de prière, avec une communauté élargie, différente des autres dimanches.

 

L’assemblée a été impressionnée par la demande de pardon et la prière universelle que les jeunes avaient préparées. Ils ont demandé pardon au Seigneur pour la violence les guerres, qui produisent la misère, la haine, pour les bagarres, les manques de respect, les paroles blessantes qui nous empêchent de vivre dans un monde fraternel, un monde de paix. Puis ils ont appelés l’assemblée à prier pour la santé de leurs familles, pour celles qui ont rejoint le Père, pour les personnes malades et handicapées, pour celles atteintes de maladies rares.

Lors de la procession des offrandes, ils ont déposé le pain, fabriqué lors du temps fort, des bougies, à l’autel qui était revêtu de leur nappe. Cet autel aussi joliment décoré nous redisait la joie de l’assemblée d’accueillir ces jeunes qui recevaient pour la première fois le Corps du Christ. C’est à l’autel, avec le Prêtre, qu’ils ont vécu ce moment important de leur vie. Puis ils ont regagné leur place où, durant le mouvement de communion de l’assemblée, le Père Bernard a partagé avec eux un temps plus personnalisé, un temps d’action de grâce. Il leur a demandé de fermer les yeux, de dire merci au Seigneur de s’être donné à nous dans le pain, merci pour la force qu’il nous donne pour aimer les personnes que nous rencontrons dans la semaine.

A la fin de la célébration, les jeunes on rejoint l’autel pour chanter « Bâtissons ensemble l’Église de demain ». Une belle invitation lancée à l’assemblée !

M.D.

A lire aussi :

ça s’est passé dans la paroisse sainte Marie des Brouck

La catéchèse de l’enfance