Sainte Thérèse de l’enfant Jésus à Gravelines

sainte-thérèse-de-l'enfant-jésus-à-gravelines-1Notre diocèse de Lille accueillera en décembre prochain les reliques de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus
et de ses parents Saints Louis et Zélie Martin. Durant environ un mois, les deux reliquaires voyageront à
travers tout le diocèse ; ils feront escale à Gravelines la veille de Noël…

Nous aurons la chance de célébrer la veillée de Noël avec Sainte Thérèse et ses parents. Rappelons peut-être simplement que c’est le soir de Noël, au retour de la messe, que la petite Thérèse va vivre sa première conversion… un véritable passage de la petite enfance (où Thérèse est bloquée par la mort de sa maman) à une véritable maturité dans sa foi. Thérèse se sent soudainement grandir !

Dernière née d’un couple tenant commerce d’horlogerie et de dentelles d’Alençon, Louis et Zélie Martin, Thérèse perd sa mère à quatre ans et demi. Elle est élevée par ses sœurs aînées Marie et Pauline, qui tour à tour entrent au carmel de Lisieux, faisant revivre à l’enfant le sentiment d’abandon ressenti lors de la perte de leur mère. Cependant, elle ressent très tôt un appel à la vie religieuse. Elle fait un pèlerinage à Rome pour demander l’accord d’entrer au Carmel, alors qu’elle n’en a pas encore l’âge légal. Mais le pape refuse, elle doit donc attendre. Elle entre au Carmel de Lisieux à quinze ans. Elle sera considérée par  Pie XI comme l’«étoile de son pontificat», elle est béatifiée puis canonisée dès 1925. Religieuse cloîtrée, elle est paradoxalement déclarée sainte patronne des missions et, avec Jeanne d’Arc, canonisée en 1920, proclamée «Patronne Secondaire de la France». Enfin, elle est proclamée Docteur de l’Église par Jean-Paul II en 1997 pour le centenaire de sa mort.

Après neuf années de vie religieuse, dont les deux dernières  passées dans une «nuit de la foi», elle meurt de la tuberculose le 30 septembre 1897 à l’âge de vingt-quatre ans.

Noël 2017 avec Sainte Thérèse, Saint Louis, Sainte Zélie Martin

sainte-thérèse-de-l'enfant-jésus-à-gravelines-2Pendant ces quelques heures où Thérèse sera présente dans notre paroisse, le dimanche 24 décembre, vivons ce moment dans une grande ferveur, dans une grande foi, parce que TOUS nous avons beaucoup à confier à Sainte Thérèse, à lui demander des forces, la paix, l’espérance… lui présenter nos intentions de prières, nos projets, nos désirs, nos inquiétudes, la santé de nos familles, les épreuves de la maladie, les épreuves de la séparation/divorce/bouleversements sociétals, lui présenter ce que nous sommes… Dans
la foi et la prière, nous sommes assurés que tout est porté devant son Divin Roi, le Christ-Jésus. «avancer dans la confiance et par l’amour» disait la petite Thérèse. Bien sûr que les médias au soir d’un réveillon nous inviterons à nous tourner vers d’autres réalités bien plus «spiritueux» que spirituelles !
La Famille Martin arrivera le dimanche 24 décembre au matin. Les reliques des saints seront accueillies en l’église Saint Willibrord à 9h par un temps de prière et de louange, suivie par la sainte messe du 4e dimanche de l’Avent à 10h (il n’y aura pas d’autre messe ce dimanche-là – ni même à 18h le samedi) et après la messe, la possibilité de vénérer des reliques, de prendre un temps de prière personnel…etc…
La première messe de Noël sera célébrée à 17h30 comme à l’habitude avec les enfants, les familles…
La seconde messe sera célébrée à 19h30 comme d’habitude, pour la nuit de Noël.
Pour des raisons évidentes, mais redisons-le quand même, il est évident que toutes les célébrations se feront dans la même église : Saint Willibrord de Gravelines centre. Les deux reliquaires ne peuvent pas voyager d’une église à une autre… alors c’est à nous de nous déplacer, de nous laisser bousculer et de changer nos petites habitudes…

A lire aussi :

Louis et Zélie Martin : de saints parents
prières écrites par Thérèse