Témoignage comment on vit le confinement

A l’aumônerie de Grande- Synthe, nous avons des témoignages de parents, animateurs qui expriment  le comment ils vivent ce confinement.

Premier témoignage

Ce qui est dur pour nous c’est d’être confinés. Le manque des gens que l’on aime, les repas de famille et tous ses moments de partage.
Pour moi qui suis présidente d’une association pour les personnes en situation de handicap, c’est également le fait de ne pas pouvoir être présente auprès d’eux et de leur apporter mon aide.
On garde espoir, car si Dieu nous a mis cette épreuve sur notre chemin, c’est pour voir notre détermination et notre foi.
Alors, n’oublions pas ça. 
Les parents d’Erwan.
 

Deuxième  témoignage 

Être confinée, enfermée, séparée de ceux que j’aime, plus de sport….je ne pensais pas que ça durerait aussi longtemps. 
Je pense souvent à mes parents qui ne sont plus là et qui ont vécu « Le confinement » de la guerre.
Ils ont vécu une épreuve.
Cette guerre a fait chuter beaucoup de gens mais eux se sont relevés, se sont mariés et nous ont donné une belle famille.
A moi maintenant de surmonter cette épreuve. Je prends plus de nouvelles de ma famille.
Grâce à Messenger, je peux voir mes filles mon gendre et mon petit fils.
A la maison , il y a mon mari et mon grand fils. 
On échange plus, on s’écoute, on partage des choses ensemble. On prend du temps.
Ce confinement m’a fait avancer.
Je me suis rapprochée de Dieu, de Jésus.
J’apprends à mieux les connaître.
Je passe beaucoup de temps avec eux, plus qu’avant. 
Avoir créé un groupe avec les jeunes d’aumônerie, fait que je cherche plein d’idées pour les faire avancer sur le chemin de Jésus. Avec les animateurs on se soutient, on partage nos trouvailles, on se connecte pour être ensemble dans la prière.
On se parle plus, on sait être sérieuses mais par moment on se lâche.
Ensemble on avance.
Il me tarde de retrouver nos enfants et notre petit- fils.
Une  de nos filles , partie pour un an, revient du bout du monde mi-juin. Quelles retrouvailles. L’important , c’est que nous soyons tous réunis et  tous en bonne santé. 
Demain est un autre jour !
Merci Seigneur d’être là.
Odile
 

Troisième  témoignage 

Qu’est ce qui a changé  dans ma vie depuis le confinement  ?
Tout d’abord  je me suis vue forte, oui j’allais réussir à vaincre ce virus 
Je me suis mise à désinfecter tous les jours (Et je le fais encore) les poignées de tous ce que l’on touche à plusieurs, les fauteuils les courses ……
Je me suis retrouvée  en télétravail  et la pareil : je me suis dis ça va aller 
Puis mon mari est tombé  malade (covid) et là J’ai eu besoin de soutien  et heureusement  que nous avions ( l’équipe aumônerie) créé  un groupe  messenger  J ai pu discuter. Elles m’ont remonté  le moral.
On se parle beaucoup  plus qu on ne le faisait avant (Pas le temps la course au travail au sport….)mon mari est rentré  guéri ouf on est plus proche encore avec cette épreuve  
Avec mes enfants (grands) à la maison  on discute plus et on cuisine plus c’est sympa ces temps  Où l on prends le temps 
Maintenant ce qui m’aide  c’est tous les mercredis  avec les jeunes mais aussi la préparation  avec l’équipe 
Moi personnellement  J’en découvre tous les jours sur Jésus ses disciples et Marie 
 
Ce qui me manque c’est de ne pas voir les gens que j’aime  que je connais avec qui je travaille  ……
Voilà ce qui me manque car le reste, on fait avec, on trouve des substituts  et on continue à vivre 
Voici mon  témoignage  
Signé  Sylvie
 

Quatrième temoignage

Honorine dit :
Mon père : ben moi ça change pas trop vu que je  travaille encore mais on peu plus sortir du coup ça change un peu après l’école fini le sport. c’est fini aussi du coup c’est un peu difficile et long
 
Ma mére : ben moi sa change un peu vu qu’on ne peut plus sortir comme avant et on ne peut plus allez faire des activités sportives
 

Cinquième  témoignage

 

Sixième témoignage 

 j ai 4 petits à m’occuper, plus les devoirs, plus mon grand fils qui est revenu vivre chez-moi et j ai recueilli une fille de 18 ans qui a été mise à la porte de chez elle plus mon travail 
 

Septième témoignage 

Pour moi le confinement ne me change pas beaucoup car je suis mère au foyer.
Mais mes sorties à l’aumônerie, sortir avec mes amies faire les magasins me manquent, les soirées, revoir du monde se promener à Malo. Mais le confinement m’a servi à quelque chose je n’avais jamais le temps de me faire un pull et grâce au confinement je l’ai enfin fait.
J’aurai peur de ressortir car je suis une personne à risque.

A lire aussi :

Confinés mais connectés

Partages de l’Aumônerie de Loon-Plage