ESPERER – VIVRE

Rentrée-1

C’est la rentrée… comme si de rien n’était ?
Non ! Nous sommes encore marqués par le drame de Nice, le martyre du Père Jacques Hamel, et actuellement, par la diatribe sur le burkini.
Les débats actuels me désolent par leurs simplismes, leur médiocrité.
Ah, si les politiques et les médias s’employaient à faire vivre ce beau mot de fraternité, plutôt que de nous abreuver de discours étriqués sur la laïcité, la république ! A force d’ignorer les religions, ils en sont devenus ignorants !
Alors ?
Je repense à ce chant des chrétiens : « Si l’espérance t’a fait marcher »… Chacun, chacune, s’il est normalement constitué, humainement constitué, espère un monde, une société, des religions de paix, de bonheur, de confiance, de respect de l’autre, de fraternité.
Il y a aussi l’espérance chrétienne. Nous la croyons capable d’accomplir le meilleur de ce que nous portons en nos cœurs. Cette espérance nous est donnée, transmise par Jésus. Celui-ci porte nos interrogations : « Père, pourquoi m’as-tu abandonné ? ». Il nous livre aussi son espérance : « Père, je remets mon esprit entre tes mains ». Il ne s’agit pas d’abandonner, de capituler, de baisser les bras. Il s’agit de s’abandonner à Celui qui n’est qu’Amour, Pardon, Relèvement, Résurrection, et d’agir en conséquence.

Faisons de cette rentrée un renouvellement, une insurrection de l’Amour, une entrée vers toujours plus de Vie, partagée avec tous !
Catholiques, nous avons des rendez-vous riches de ce message à porter et à mettre en œuvre.
Avec Mgr PODVIN, nous sommes conviés à nous laisser saisir par la MISERICORDE de Dieu (les 10 octobre et 22-23 octobre).
Avec Damien BINDAULT, ordonné Diacre en vue du ministère presbytéral (« être prêtre ») le 15 octobre à 17h00 en l’église St Jacques, nous nous tournerons vers le Christ, serviteur de la Miséricorde de Dieu.

Oui, en cette rentrée, revisitons nos racines chrétiennes personnelles et collectives, notre attachement au modèle républicain du vivre ensemble. Pourquoi pas avec nos amis musulmans qui vont bientôt fêter l’Aïd el Kebir, le sacrifice d’Abraham ?
Que cette rentrée soit annonciatrice d’une belle moisson d’espérance, de Fraternité !

Gérard De Riemaecker
Curé de la paroisse Notre Dame des Salines
Fort-Mardyck et Grande-Synthe.
 

A lire aussi :

Des moments douloureux qui ouvrent à l’Espérance